Impressions islandaises (3)

Le peuple caché
Un rocher anodin sur le bord de la route, et le commentaire de la guide passe de soporifique à fascinant.

Nous faisons l’excursion du Cercle d’or à l’est de Reykjavik, qui va nous mener vers Geysir, Gullfoss et þingvellir (en photo ci-dessus ; je reviendrai sur l’aspect touristique une autre fois).

Notre guide, une Islandaise d’une soixantaine d’années aime autant son pays qu’elle se méfie des touristes. Attachez vos ceintures, c’est la loi. Soyez à l’heure sinon nous n’arriverons pas à temps en ville. Le bus n’est pas un restaurant. Oui, les étapes sont courtes mais c’est comme ça. Elle confond sa gauche et sa droite et elle illustre ses propos de gestes que seuls les passagers assis à côté d’elle à l’avant du bus peuvent voir.

Bon. Pour ma part, je suis prêt à regarder le paysage en écoutant un roman.

Et puis nous passons ce rocher anodin.

Il est habité par le peuple caché, nous révèle la guide. Elle raconte que, lors de la construction de la route, on a essayé de déplacer ce bloc. On a réussi à le briser en deux morceaux, mais tour à tour, les engins sont tombés en panne, les ouvriers ont commencé à avoir des accidents, bref une malédiction semblait frapper le chantier. Jusqu’à ce qu’on décide de laisser la pierre en place et que tout redevienne normal.

Ce n’est apparemment pas le seul endroit d’Islande où le tracé des routes est modifié par la présence du peuple magique. On trouve sur le net des photos où la route rétrécit pour cause de résidence elfique.

Exemple chopé sur le net

Près de la moitié des Islandais disent croire au peuple caché. Etant donné que la population originelle de l’île est composée de nordiques et de celtes, cultures dont le folklore inclut ces créatures, ça n’a rien de surprenant.

J’aime une des origines possibles de ce peuple. Eve aurait caché au Créateur ses enfants impropres (qui sont ils ? mystère…) et Dieu aurait dit: « Ce que tu as caché à Dieu, Dieu le cachera aux hommes. »

Mais c’est l’interprétation de notre guide qui le séduit le plus:

On dit qu’ils habitent de grandes maisons, qu’ils sont beaux et bien habillés. Regardez comme on consomme aujourdh’hui la presse people qui regorge de personnes de ce type. Pour l’Islandais qui vivait dans la misère, le froid et la nuit, imaginez l’importance d’avoir un rêve comme celui-là.

Simple et crédible.

Les huldufólk comme les Gala-Voici des peuples anciens.

Photo par Iris Stefansdottir, une artiste de Reykjavik.

Plus ici:

http://www.stefansdottir.com/portfolio/huldufolk/

2 commentaires sur “Impressions islandaises (3)

  1. On pourrait pas envoyer un peu de ce peuple caché des huldufolk en Val de Susa? Ils pourraient peut-etre donner un coup de main pour ne pas relier la Lyon Turin! Je ne prononce pas le mot « sabotage », cela pourrait etre mal interpréter….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *