Impressions islandaises (5)

Petite galerie fourre-tout.

þingvellir

Lieu de rencontre par excellence, cette vallée fut le lieu choisi pour établir le Alþing, premier parlement de l’histoire européenne en 930.

L’histoire humaine rejoignait sans le savoir les temps géologiques, puisque cette vallée se trouve au point de jonction entre les plaques américaine et eurasienne. L’Islande est le point émergé de la dorsale atlantique et cette vallée historique a permis de prouver la théorie de la tectonique des plaques.


Image symbolique de ce point de jonction, cette crevasse n’a en fait rien à voir avec la séparation des plaques. C’est juste une fissure dans la plaque américaine. La palque eurasienne est de l’autre côté de la vallée.

 


  


  

Geysir

Il donne son nom à tous les geysers du monde. Le jet principal n’est pas en activité, mais sont petit frère nous arrose régulièrement d’eau chaude et sulfurée.

Petite histoire : comme tout est géothermique en Islande, l’eau chaude vient directement des sources chaudes et coule des robinets très sulfurée par endroits. L’eau froide, c’est carrément de la Volvic.  Il faut juste ne pas se tromper de robinet!

Gullfoss

Vous ne verrez pas ici l’arc en ciel qui donne à ces chutes leur nom de « chutes d’or ».

On dit que la fille du propriétaire des lieux menaça de se jeter dedans pour empêcher leur transformation en station hydroélectrique.


  
Je crois malheureusement qu’après Iguazu, toutes les chutes d’eau du monde nous paraîtront petites.

A la poursuite des aurores boréales

Dès le premier soir, nous avons vu ces lueurs verdâtres et mouvantes au-dessus de Reykjavik. Malgré la pollution lumineuse, le phénomène était visible, à défaut d’être clair.

Pour le reste du séjour, la météo prévoyait de la pluie, mais nous avons quand même eu de la chance. Après une excursion annulée, nous avons pu en voir une très belle en route vers un bain thermal.


C’est beau, hein? Bon, évidemment cette photo est chopée sur le web.

Ce que nous avons vu ressemblait plus à ça:

Mais mes photos, c’est ça:


Reykjavik

Pour les commentaires, voir l’impression précédente.


  



  
  


  

Dix points pour ceux qui reconnaissent du premier coup ce que représente la photo ci-dessus.

 

Après le street art, le chiotte art…



De toute façon on reviendra !

1 commentaire sur “Impressions islandaises (5)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *