Les deux tours (Tolkien n’a rien inventé!)

Le thème pour nos anniversaires respectifs: un dîner au restaurant panoramique de la tour qui domine « notre » ville. Pour moi, la tour CN à Toronto, pour JC, la Space Needle à Seattle.

Petit comparatif.

Hauteur

Five_North_American_Towers (1)

La tour CN, c’est la première à gauche (553,33m), la Space Needle, (184,41m) c’est la dernière, ou la première à droite, comme vous préférez. Donc on va dire que question taille, y a pas photo.

CN Tower
Tour CN dans la nuit
Space needle
Space Needle in the night

Pour continuer dans les chiffres et prouver qu’ils ne veulent rien dire:

Latitude: CN: 43.38° N – SN: 47.6° N => GAGNANT: Space Needle

Longitude: CN: 79.23° W – SN: 122.35° W => GAGNANT: Space Needle

Nombre d’ascenseurs : CN: 9 – SN: 3 => GAGNANT: Tour CN (ça compte, non ?)

Nombre de visiteurs par an: CN: 2 millions – SN: 1 million => GAGNANT: Tour CN

Construction: CN: 1973-1976 (3 ans) – SN: 1961 (7 mois) => GAGNANT: Space Needle  à moins que ce soit la Tour CN (ça dépend, je ne sais pas, vous diriez quoi?)

Plus haut bâtiment du monde: CN: de 1976 à 2007 – SN: jamais => GAGNANT: Tour CN (là, c’est indiscutable!) [pour info, la Cathédrale de Rouen a été le plus haut bâtiment du monde de 1876 à 1880]

Fonction

La Tour CN est à l’origine un émetteur de télévision (un peu surdimensionné) qui devait être le fleuron d’une rénovation du quartier sud et qui s’est longtemps retrouvée seule dans son coin.

Construction de la tour CN
Construction de la tour CN

La Space Needle est une simple attraction touristique, une tour d’observation conçue pour l’exposition universelle de 1962, comme le fut jadis la tour Eiffel (qui, elle, cumule les fonctions d’émetteur et de tour d’observation et qui a été l’édifice le plus haut du monde de 1889 à 1930).

Construction de la Space Needle
Construction de la Space Needle

Pas de gagnant pour cette catégorie hors concours.

Vue

Bien que la tour CN soit bien plus haute, c’est en fait de la Space Needle qu’on voit le mieux la ville (enfin, on y voit mieux Seattle, Toronto est trop loin!) GAGNANT: Space Needle.

360restaurant
A Toronto on voit loin
A Seattle on voit bien
A la Space Needle on voit bien

Site web

Celui de la tour CN est bilingue Anglais/Français, (Canada oblige) mais… de base. Celui de la Space Needle est monolingue, mais de conception… géniale à condition de ne pas avoir un iPad, iPod ou autre appareil incompatible avec flash. Pour les autres, allez-y, ça vaut le coup d’oeil (n’hésitez pas à toujours cliquer plus haut, ça vaut le coup). Il y a même une webcam live (pas pour les iMachins, désolé!) – Voir

Tour CN (site) – Space Needle (site) – GAGNANT: Space Needle

Invasion de l’espace

Pour ce qui est de la partie soucoupe volante, la Space Needle joue bien le jeu, mais je dois dire qu’en cas d’invasion, j’aurais carrément plus la trouille qu’un vaisseau-mère comme la tour CN vienne décharger ses troupes.

Vaisseau mère
Vaisseau mère
Soucoupe
Soucoupe

GAGNANT: Tour CN (elle fait trop peur!)

Restaurant panoramique

Un tour complet en trois quarts d’heure pour les deux: MATCH NUL.

Et maintenant… à table!

Pour un prix similaire (un peu plus cher à Toronto, je crois), les deux restaurants se disent gastronomiques, leur service est très professionnel (c’est l’Amérique du nord, c’est de l’ordre du normal), mais la qualité du repas de la Space Needle, sans être non plus inoubliable, l’emporte haut la main sur sa grande sœur plus jeune (!).

Pour les curieux, les menus: Tour CN: (voir) – Space Needle (voir en VO).

Résultat des courses

Avec un comptage de points aussi complexe que celui de la Tapati Rapa Nui, voici le verdict:

 

Ouais, pas mal...
Ouais, pas mal…

 

Logo
Notre GAGNANT du jour!!!

 

PS: Vous venez de lire la 100e errance terrienne.

0 commentaire sur “Les deux tours (Tolkien n’a rien inventé!)

  1. Hello les globe trotteurs. Très bon anniversaire à vous deux de notre part. On n’a pas souvent le temps de lire toute la production de Stéphane mais ce lien épistolaire moderne nous permet alors déambuler en votre compagnie dans ce monde si riche. Que de souvenirs déjà pour vous, sans parler des rencontres humaines qui ont certainement sublimé certaines de ces histoires. Bises de Kaye et Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *