Ces villes qui célèbrent leur temps pourri

Les nord-ouests se ressemblent. Pacifique, Atlantique ou Manchot, ils sont humides. Très humides. Petit tableau comparatif:

Champions du temps pourri
Champions du temps pourri

Mais on l’a vu, les vancouvérois ne se laissent pas abattre: dès que le temps le permet, ils sortent et pédalent, patinent, courent, nagent, skient, snowboardent, randonnent, et que sais-je encore. Comme leur forêt, ils s’épanouissent dans leur climat humide. C’est sans doute pour faire la nique au reste de leurs compatriotes qui sont bloqués dans le froid et la neige la moitié de l’année…

A Seattle, ils font de la musique, des avions, de l’informatique et ils boivent du café. Sur leurs dépliants touristiques, ils proposent des activités pour les jours de pluie (musées, aquarium, ville souterraine, cinéma, cafés, expositions…). Quoi ? Je brasse les clichés ? Oui, c’est sûr, mais en même temps c’est un article sur la pluie et le beau temps… Dans les deux villes, on trouve aussi un monument dédié au temps pourri:

IMG_3422
IMG_3423 Vancouver – The Drop
Temps pourri 2
Seattle – Angie’s Umbrella

Alors c’est sans doute dû au fait que nous venons de passer 9 mois sans hiver et sous un temps généralement clément, mais moi je trouve ça plutôt positif…

Allez, on peut dire que Rouen aussi...
Allez, on peut dire qu’il y en a un à Rouen aussi…

fontaine-buddha---jp._sageot

0 commentaire sur “Ces villes qui célèbrent leur temps pourri

  1. … A dire vrai, à Rouen, on n’a pas non plus eu d’hiver… question températures…
    Du côté de la pluviométrie, on serait presque ridicules s’il n’y avait nos amis anglais!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *