Pour ceux qui se demanderaient où j’étais depuis tout ce temps…

Oui, le voyage continue, même si nous sommes rentrés maintenant depuis trois mois (déjà). Il continue, comme prévu dans les limbes de l’imaginaire. Bienvenue, donc, dans les Errances martiennes.

Mot d’excuses:

Je n’ai pas donné de nouvelles depuis mon retour parce que je me suis entièrement consacré à deux projets qui ont pris tout mon temps d’écriture (et accessoirement parce que j’ai repris le boulot, mais bon…).

Nos Inécrits

J’ai démarré en octobre un atelier d’écriture destiné à ceux qui, comme moi, ont un univers dans la tête, mais peu de pages à faire lire à son propos.

Nos inecrits logo

Nos Inécrits (tous les détails ici) a démarré gentiment et vient de passer par le Grand Accélérateur de Particules Créatives, que constitue le NaNoWriMo (mois national de l’écriture de romans aux Etast-Unis).

nanologo

Le principe du NaNoWriMo est d’écrire 50 000 mots en 30 jours pendant le mois de novembre.

Eh bien c’est fait.

Winner-2014-Web-Banner

50 000 mots de l’histoire que j’avais dans la tête sont passés sur la page. Il y a encore du travail de réécriture, mais c’est 175 pages de plus dans mon univers fictif. Perso, ça me plait.

Et quel est-il cet univers fictif ?

Les Contes d’Enghashel

Depuis 1982 (avec des notes préliminaires qui remontent à 1979), j’élabore en silence un monde dont les racines plongent à la fois dans Tolkien, les comics Marvel et Star Wars. Son titre: Les contes d’Enghashel.

Le sujet: En 1855, on propose à Akaryb, membre d’une race d’immortels qui vit sur Terre depuis la nuit des temps, de créer un monde dans les limbes (une dimension fantastique où ce genre de choses est possible). Il accepte, à condition que l’humanité qui habitera ce monde ne le considère pas comme un Dieu. 3000 ans plus tard, Llyna, jeune novice d’un temple, dans le monde en question, se trouve au centre d’une deuxième guerre de religions.

Il y a trois ans, un peu bloqué depuis… 1982 dans l’élaboration de ce récit complexe, j’ai travaillé sur les visuels, ce qui a quelque peu débloqué la narration.

[plus de visuels ici]

Le cycle a commencé à prendre forme. Il va compter au final entre 5 et 7 volumes de trois épisodes chacun. Ca va être long.

A ce jour, grâce au NaNoWriMo, j’en suis au milieu du second volume (épisode 5). Il me faut encore retravailler le texte avant qu’il soit publiable, mais c’est en route. Les 50 000 mots que j’ai écrits en novembre vont dans ce sens.

Voilà mon mot d’excuse pour mon absence dans ce blog.

Je vais y revenir plus régulièrement, dans un premier temps pour continuer mes incursions sur l’imaginaire, mais aussi, sans doute, bientôt pour revenir sur ce voyage qui commence à fêter des anniversaires.

Le 21 novembre 2013, je terminais de rédiger l’épisode 2… à Melbourne.

1 commentaire sur “Pour ceux qui se demanderaient où j’étais depuis tout ce temps…

  1. Ah oui! Quel bonheur de retrouver les Errances! Ne rien lâcher, surtout, on continue à vous lire avec la même soif de partager vos découvertes et vos émotions. Chouette!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *