Rapa Nui – Commençons par les clichés

Hollywood a produit un film sur l’île de Pâques.

Pendant longtemps, tout ce que je savais de cette île venait de ce film et de quelques délires ésotériques rencontrés ça et là dans la littérature fantastique.

Nous l’avons regardé à Melbourne, en préparant le voyage. Il est très… hollywoodien.

Rapa_Nui_film

On y voit de belles compressions temporelles qui, si on les mettait à l’échelle de l’histoire de France, correspondraient à peu près à un triangle amoureux entre Jeanne d’Arc, Vercingétorix et Jean Moulin.

Cela dit, malgré ses défauts, nous avons appris à mieux respecter ce film en arrivant sur l’île. Produit par Kevin Costner dans sa période Danse avec les loups / 500 Nations, il a été filmé entièrement sur l’île en n’employant que des figurants locaux. D’après notre logeur/guide, ce flux d’argent a eu des conséquences bénéfiques sur l’économie locale, entraînant une augmentation du flux de visiteurs (estimée à 50% en 1995, l’année suivant la sortie du film), mais aussi des investissements durables dans les infrastructures touristiques. Les bienfaits de ce film, d’après lui, auraient entraîné un cercle vertueux qui serait encore sensible vingt ans après.

Pour ceux qui ne l’auraient pas vu, ou voudraient le revoir en attendant que j’aie plus de temps pour bloguer sur le sujet, le film est disponible entier (1h40), en VO et en VF sur YouTube (et pour les plus pressés, la bande annonce dure 1’57 !) :

Bande annonce (VO):

Film entier en version française:

Version originale (anglais) sous-titrée (anglais):

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *