Toronto – Premières nations

Pour continuer dans la thématique du voyage, nous avons visité la salle « Premières nations » du ROM (Royal Ontario Museum) et même si nous y avons bien sûr trouvé des objets anciens, la vitrine qui nous a vraiment fait réagir, c’est celle-là:

Premières nations 1Premières nations 2

On a un mouvement de recul, on trouve ça bizarre, voire déplacé dans un musée, et puis, lentement, le cerveau se remet à marcher et… Oh!… On comprend.

Nous ne sommes plus dans la démarche « précolombienne » de la célébration d’une culture éteinte (la faute à qui déjà?). Nous sommes au contraire dans une démarche bien contemporaine de mise en valeur de la culture des « Premières nations », des peuples qui étaient là avant, certes, mais qui sont encore là aujourd’hui.

On peut dire ce qu’on veut de cette partie du musée. Elle est par endroit un peu décevante, mais elle a le gros avantage de faire basculer les idées préconçues. On n’en ressort pas avec la même nostalgie honteuse, ni le même émerveillement que des autres musées que nous avons visités, mais on en ressort un peu moins bête.

Donc voici, dans un pêle-mêle similaire à celui de l’exposition, mélangeant les thèmes et les époques, une galerie de photos (assez moches, désolé!) de ce que je retiens des « Premières nations ».

 

 

0 commentaire sur “Toronto – Premières nations

  1. Pour être honnête, l’exposition « Premiers peuples » de Melbourne traite aussi de la question de l’identité actuelle des aborigènes, mais d’une manière plus progressive et moins iconoclaste.

  2. C’est intéressant que vous nous expliquiez le cheminement intellectuel auquel doit nous conduire la découverte de cette vitrine… Evidemment, ça fait gag. Ou choc des contrastes.
    Je pensais aussi une vitrine en travaux et à une perceuse oubliée par exemple… Je comprends mieux et je trouve le reportage passionnant. Merci pour ces explications.

  3. … Je précise que je ne m’étais arrêtée dans un premier temps qu’à la première vitrine… à la deuxième, tout doute est dissipé!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *