30 000 vues (enfin 29 990, mais j’ai confiance!)

Trouver un titre pour 20 000 c’était facile (Merci Monsieur Jules Verne), mais pour 30 000, il n’y a pas grand chose.

C’est le code postal de Nîmes. Il faudra qu’on y aille, alors!

Nimes
Nîmes

C’est aussi l’altitude de croisière (en pieds) des avions de ligne. Peut-être un peu plus pertinent.

30 000 pieds
30 000 pieds

Mais bon, 30 000 vues sur les Errances terriennes, je ne m’y attendais pas en commençant l’aventure. Merci!

Et la répartition géographique des lecteurs, au début on essayait de déduire qui pouvait être où, mais il devient évident que nous avons dépassé le cadre de nos amis et  notre famille, et atteint des pays pour lesquels on a dû consulter Wikipédia (Belize ? Brunei Darussalam?).

Le monde des Errances terriennes
Le monde des Errances terriennes
59 pays - Cliquez pour agrandir l'image
59 pays 

Alors le passage de cette borne me donne l’occasion  d’annoncer la suite:

Le road trip Californien se poursuit, il y aura donc de nouvelles photos et, quand j’aurai le temps, d’autres articles, sur Yosemite, San Fransisco et compagnie.

L’ultime étape (snif!) nous emmène sur la côte Est, nous allons passer deux semaines à Brooklyn et une semaine à Staten Island, pour vivre l’expérience new-yorkaise en dehors de Manhattan.

Et puis ce sera le retour en Europe.

Mais le blog continuera. Il y aura évidemment tous les articles en retard, les réflexions après coup, les souvenirs, et sans doute des errances plus locales.

Et pour ceux que ça intéresse, je vais aussi boguer sur l’imaginaire sous un titre parallèle (pourquoi pas les Errances martiennes ?).

Voilà, voilà. Encore merci de suivre ces aventures.

A très bientôt.

0 commentaire sur “30 000 vues (enfin 29 990, mais j’ai confiance!)

  1. Oui, le blog continuera après l’aventure, et ça, c’est vraiment une bonne nouvelle. Même localement, nous serions heureux de vous suivre et de découvrir avec votre regard certaines choses qui valent le détour et à côté desquelles nous passons.
    Et puis reprendre les articles tranquillement, en sachant qu’ils sont là pour longtemps, comme un livre. Bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *